En lisant l'article généathème 2016  du site " la gazette des ancêtres" ( http://la-gazette-des-ancetres.fr/geneathemes-2016-3-nouvelles-idees) , je me suis tout de suite sentie concernée. En effet quand je raconte que je fais de la généalogie, on me demande toujours jusqu'où je suis remontée. Les détails, comme le nombre augmentant d'ancêtres à chaque génération, les actes retrouvés possibles ( baptème, mariage ...) etc intéressent peu. Tout comme les réponses possibles : la génération, les informations estimées, les sources sûres ...

A ce jour, j'en suis à la 13ème génération. A ce stade, je n'ai pas toujours les indications d'âge dans les actes retrouvés.

Mon sosa 4928, PONTEAU Pierre est mon ascendant le plus ancien retrouvé avec une naissance estimée vers 1587. De sa vie, je ne connais que quelques extraits en fonction des documents retrouvés.

Il est décédé le 20 août 1669 à Guines (62) à l'âge de 82 ans environ. Il s'est marié le 31 juillet 1633 à Guines (62) avec BOULLENOIS Antoinette. Dans ce dernier acte je n'ai aucune indication sur la situation des mariés (veuf/ve ou célibataires, âge) ou de renseignements sur la filiation.

Capture d’écran 2016-03-05 à 21

Son épouse Antoinette est née vers 1604. Elle a été inhumée le jour de la Toussaint 1644 (1er Novembre 1644) à Guines à l'âge de 40 ans. Elle est sans doute décédée suite à l'accouchement de sa fille Antoinette. Cette dernière a été baptisée l'avant-veille le 30 octobre 1644.

Pierre et Antoinette ont eu 3 enfants minimum : Françoise , baptisée le 11 juin 1634. Puis Pierre baptisé le 13 janvier 1636 ( mon ascendant) et enfin Antoinette le 30 octobre 1644. Tous 3 à Guines.

Voilà pour la question générale : jusqu'où tu es remontée ? Chacun y trouvera la réponse qu'il souhaite. Et moi cela m'a permis de redécouvrir cet ancêtre du point de vue du plus "lointain" ascendant.