La première fois que je suis tombée sur une ancêtre prénommée Barbe, j'ai pensé que le prénom était mal orthographié.

Puis ce prénom étant un classique dans cette lignée, j'ai du me rendre à l'évidence : Barbe est bien un prénom féminin.

Je suis allée rechercher les origines de ce prénom particulier qui crée toujours des réactions de moquerie. Dites à n'importe qui qu'une de vos ancêtres s'appellait Barbe et vous aurez forcément droit à "C'est parce qu'elle était barbue en fait , ha ha ha "

Ce prénom vient du grec et du latin "barbaros" signifiant étranger, barbare. 

Il connut ses heures de gloires au Moyen-Age. De nos jours, on lui préfère son dérivé Barbara.

L'histoire de Sainte Barbe est édifiante : A Antioche, vers les années 300, Barbe est une femme d'une grande beauté, très courtisée. Mais devenue chrétienne, elle s'est donnée à Dieu. Elle fut dénoncée par son père, un seigneur païen du nom de  Discore au gouverneur de Nicomédie. Elle fut condamnée à être torturée : elle est déchirée par des griffes de fer, on lui arrache les seins, puis on la mit au feu, mais elle ne brula pas. Son père l'a décapita lui-même. Le feu s'en prit alors à lui, le tuant.

Sainte Barbe est la patronne des marins, des pompiers, des mineurs, des artificiers, des artilleurs et des armuriers. Elle est invoquée contre la mort violente.

On la fête le 4 décembre.