Parmi mes ancêtres je tombe sur un dénommé DUFOUR Chrétien qui a la bonne idée d'épouser une DUFOUR Marie-Rose

La première question que je me pose est : coincidence ou degré de parenté ?

Surtout que, dans un premier temps, je n'arrive pas à retrouver l'acte de mariage ni les actes concernant Marie-Rose.

Leur fils DUFOUR Antoine est né le 3 février 1792 à Moulle (62). C'est par son acte de naissance que je les découvre.

Je remonte jusqu'à l'acte de naissance d'un DUFOUR Chrétien, né le 11 novembre 1764 à Moulle (62). Mais est-ce mon ancêtre ? De plus je n'ai  toujours rien pour Marie-Rose. Leurs actes de décès enregistrés à Moulle également en 1839 et 1843 ne contiennent aucune précision quant aux parents ou lieux de naissance.

Je commence à imaginer une histoire de famille, un mariage arrangé pour éviter un scandale ou un partage de biens (J'ai beaucoup d'imagination).

Puis finalement je découvre que Marie-Rose provient d'une ville différente : Tilques (62).Elle y est née le 30 août 1754.

La distance séparant Moulle de Tilques est de 4 kilométres environ. Une broutille donc. La possibilité d'un lien de parenté se tient encore ...

Surtout que lors de leur mariage, le 29 janvier 1784 à Tilques, Chrétien a 19 ans et Marie-Rose 29 ans : 10 ans de différence avec la femme qui est plus âgée. Une femme qui épouse un gamin semble t-il , mais pourquoi ???

Le mythe d'un lien de parenté évident s'écroule avec la découverte des ascendants. 

En effet DUFOUR Chrétien est le fils de Chrétien et HOUELLE Madeleine.(Il s'agit bien du DUFOUR ,né en 1764 à Moulle)

Alors que DUFOUR Marie-Rose est la fille de Jean-Jacques et de VASSEUR Barbe Françoise.

J'ai bien entendu pensé à remonter à la génération des grands-parents. Chrétien a pour grand père paternel Jean-Baptiste et Marie-Rose a Jean-François. A ce jour, je ne connais pas les parents de Jean-Baptiste, je ne sais pas si un lien de parenté unissait les 2 grand-pères DUFOUR.

Toutefois j'ai fait quelques recherches sur le nom DUFOUR, qui me paraissait être un nom assez commun. En effet, selon mes trouvailles, ce nom est très fréquent en France et notamment dans la région Nord-Pas-de-Calais.

En 1700, 23 400 individus portaient ce nom et en 1800 ils étaient 17 884.Un nombre relativement important. 

Par conséquent, on peut légitimer penser que le fait d'avoir le même nom de famille relève d'une simple coincidence dans ce cas.

 

point-d-interrogation