Par l'Edit de Nantes , du 13 avril 1598, signé à Nantes par Henri IV, la France n'impose plus la religion catholique pour tout le monde. En effet , en son article 6, la liberté de conscience est accordée. Par conséquent, une tolérance pour les protestants est reconnue.

Louis XIV est hostile à cette liberté de conscience et tente de rétablir une religion unique en menant une politique de conversion. Cette politique est , bien entendu, soutenue par le clergé mais également par une majorité de français.

Jusqu'en 1679 ( année du mariage de LEDOUX et LECLERCQ, voir article précédent), le roi favorise les conversions.Les temples protestants sont peu à peu détruits, les écoles sont fermées au motif qu il n'y a plus de fidèles.

A partir de 1679 des persécutions se font plus intenses : exclusion des protestants, mise à l'égard de postes importants jusque là accessibles, dragonnades ...

En s'appuyant sur le nombre important de conversions, Louis XIV révoque l'Edit de Nantes par l'Edit de Fontainebleau le 18 Octobre 1685. Ce dernier rétablit l'unité religieuse de la France. Tous les temples protestants sont détruits. Le baptème et le mariage catholiques sont obligatoires pour tous.

Souce : Le Larousse